Jazzra Recherche de groupe Espace membres
Menu

Zoom sur...

Présentation

CYCLE DE MASTERCLASS & CONFERENCES EN LIGNE

Dans la continuité du Campus Jazz qui s’est tenu en novembre en format numérique, et pour maintenir un lien avec nos adhérents, le public étudiant et plus largement les professionnels comme les amateurs et les passionnés, nous avons souhaité mettre en place un cycle de masterclass et conférences thématiques en décembre et janvier animé par les adhérents de la plateforme JAZZ(s)RA.

Ces 8 rendez-vous : « Zoom sur… » se tiendront hors vacances scolaires les mardi & vendredi en après-midi en Zoom, et retransmis en direct sur facebook. Nous invitons les participants à préférer l’outil zoom, plus direct avec le conférencier pour des questions/ réponses. Pensez à télécharger l’interface sur votre ordinateur/ tablette/ mobile avant le rendez-vous ! Les liens de réunion figurent dans chaque présentation.

logo_jazzra

Rencontres

VEN 11/12 - 14h-16h : Masterclass rythmes « Tournes traditionnelles adaptées au Jazz »

Zaza Desiderio

Rejoindre la réunion : cliquez ici 

Batteur, percussionniste, compositeur et arrangeur, Isaias « Zaza » Desiderio est né en 1980 à Rio de Janeiro. Très jeune, il intègre de petites formations en tant que guitariste.

Bercé par les rythmes jazz et latins, Zaza choisit les percussions comme instrument de prédilection. Il devient alors batteur professionnel à l’âge de seize ans en jouant au sein de groupes locaux. Rapidement, ses qualités humaines et artistiques, sa facilité d’adaptation aux différents styles musicaux et sa maturité conduisent la profession à lui reconnaître une véritable singularité.

Son jeu énergique et précis fait de lui l’un des batteurs les plus demandés à Rio et l’amène à jouer sur de grandes scènes en collaboration avec de nombreux artistes nationaux et internationaux.

Image

VEN 11/12 - 16h30-18h30 : Masterclass « Improvisation libre »

Richard Bonnet

Rejoindre la réunion ZOOM : cliquez ici 

L’improvisation c’est un peu comme entrer dans l’avenir à reculons, on n’a aucun point de repère devant nous, comme une partition ou une structure. Nous n’avons donc aucun intérêt à regarder vers l’avant pour avancer, autant donc lui tourner le dos, reste alors le présent, ce qui se joue, et le passé, ce qui laisse une trace, vient de se jouer.

Improviser, c’est faire entendre ce que l’on entend.

Richard Bonnet
Guitariste, improvisateur et compositeur, on peut entendre Richard régulièrement en trio avec le saxophoniste Américain Tony Malaby et le batteur Sylvain Darrifourcq, mais également en trio avec le pianiste James Carney et Gerald Cleaver ou Samuel Ber à la batterie.

Richard partage son temps entre ses projets musicaux et l’enseignement. Il enseigne actuellement au conservatoire de Voiron.

www.richardbonnet.fr

Image

MAR 15/12 - 15h-17h : Masterclass « Apprentissage des standards de jazz (méthode d'apprentissage par degrés, transposition, relevé) & place de l'improvisateur dans l'orchestre »

Julien Bertrand

Rejoindre la réunion ZOOM : cliquez ici 

L’atelier traitera de méthodes permettant d’intégrer rapidement et durablement des grilles harmoniques (apprentissage par degrés permettant mémorisation et transposition) , de l’interêt du relevé de solistes ( langages de styles musicaux, d’artistes) ainsi que de la place/rôle de l’improvisateur dans l’orchestre (intégration au son de groupe, lisibilité des phrases, interplay, langage commun).

Julien Bertrand
Après des études de musique classique (CNR de Bordeaux puis Boulogne-Billancourt)  et de jazz au CNR de Chambéry (classes de Laurent Blumenthal et Pierre Drevet) il intègre le collectif  « Polycarpe » avec lequel il participe à la diffusion du jazz à Lyon et à la création du «Périscope ».

Il tourne dès lors avec sa formation le « Julien Bertrand Quintet (lauréate des tremplins Rezzo « Jazz à Vienne » 2007 et « JAZZ(s)RA » 2008) dans plusieurs festivals et clubs (Jazz à Vienne, Un Doua de Jazz, Jazz en Tête, Jazz dans le bocage, Rhino Jazz, Le Périscope, Jazz Au fil du Cher, Jazz sur les places, Raffuts de Loire, Saint-Fons jazz, Crescent jazz club, Hot Club de Lyon, …) tout en collaborant à d’autres projets comme Ompa Bompa Septet (Charlie Jazz Festival, Cavajazz, Jazz au sommet, Gagajazz, Rhino Jazz Festival…), le Lyon Jazz Orchestra, Sangoma Everett quintet… .

Il co-dirige entre 2011 et 2015 un quartet avec le pianiste américain Joel Holmes (Roy Hargrove 5tet, Javon Jackson 4tet, Nnenna Freelon…) qui enregistre en 2012 un 1er album (Sweet and soulful) apres avoir silloné l’hexagone (Nice, Cannes, Istres, Lyon, Marseille, Saint-Etienne, Clermont-Ferrand, Chambéry, Mâcon…).

Depuis 2016 la nouvelle formation de Julien Bertrand est le quartet NEW FLY (Thibaud SABY, Arthur DECLERCQ, François GALLIX), celui-ci joue exclusivement des compositions du trompettiste.

Un 1er album « New Flight » est enregistré en Septembre 2016,puis un 2e volet « Free Revolution Zone » paru en 2019 (label Freshsound records) enregistré en 2018 (special guests Jean-Salim Charvet, Stefan Moutot). Celui-ci est récompensé par Jazz Magazine « REVELATION », Jazz Radio UK « REVELATION », Jazz Hot «  DECOUVERTE »

Il participe en parallèle à d’autres groupes comme Manuel Gesseney 5tet, Vincent Périer 7et, Third Roam, Alex Clayette 5tet, Strange Fruit, Earz! 5tet, David Bressat 5tet, MNBB et plus occasionnellement à Fred D’oelsnitz sextet, Sangoma Everett . Il collabore également aux albums/tournées de Vaudou Game, This is the kit, Pat Kalla, Anne Sila ou Jahkasa.

Julien Bertrand a également joué aux côtés de Keith L. Brown, Kenneth Brown, Jeff Ballard, Tony Hewitt, Eric Le Lann, Carine Bonnefoy, Eric Prost, Andy Baron, Etienne Deconfin, Seleno Clarke, Nicolas Genest, Nicolas Folmer, Lolo Bellonzi, Michel Donato …

Image

VEN 18/12 - 15h-17h : Masterclass « Présentation des logiciels modulaires à l’accès facile : joysticks pour max4live Ableton, gérer de la vidéo via Isadora sur un live, panel de contrôleurs numériques alternatifs...

Benjamin Nid & Enrico Fiocco

Rejoindre la réunion ZOOM : cliquez ici 

Benjamin NID
Saxophoniste, musicien électronique et vidéo, il aborde la techno de manière empirique et vivante dans ce qu’elle a de plus accidentogène.

Via des installations au croisement de l’image et de la robotique pour une poétique de l’objet animé, il détourne mécanos, manettes de jeux, joystick, ou capteurs de reconnaissance corporelle (Kinect ou Leapmotion) pour créer des interfaces réactives, capables de faire corps avec l’instrumentiste et de sculpter le son, la vidéo ou le mouvement des machines…

Soundpainter de l’ensemble l’Attracteur Etrange, il collabore depuis 15 ans avec Walter Thompson sur ce métalangage pour la composition pluridisciplinaire en temps réel qui prend des apparences de logiciel modulaire au code source international et contributif.

Il finalise actuellement « Tout est calme » un solo de sirènes électro-mécaniques assistées par ordinateur, mais aussi la vidéo et le mapping de plusieurs spectacles musicaux et théâtraux.

Il a enseigné à l’Island University of Arts (Is), London TrinityLaban (UK), Univ. Federal do Maranhã & UFMG (Br.), Salzburg Experimental Dance Academy (At), IF Chypre (Gr),  Centre National de la Danse (Fr), Casa Obscura (Ca.), CreaSxb (Montréal, Tokyo).

Enrico FIOCCO
(Musiques électroacoustiques)

Passionné par le son et la création, depuis le plus jeune âge il détourne les magnétophones à cassette pour les synchroniser entre eux, et construis différents types de bidules électronique sonores. Diplômé en composition électroacoustique au CNSMD de Lyon, son travail se focalise maintenant sur la génération et la manipulation du son par le biais de la programmation informatique musicale. Ce travail, en constant rapport avec la technologie, soulève également la problématique de la relation entre l’homme et la machine, qui est au centre de ses intérêts artistiques. Cette démarche même l’amène à concevoir et construire des interfaces afin de s’approprier un geste instrumental dans la création des musiques électroacoustiques.

En tant qu’artiste sonore, il réalise des installations artistiques et je dessine des sons pour le cinéma indépendant.

 

Image

MAR 12/01 - 15h-17h : Masterclass « arrangements »

Raphaël Minfray

Rejoindre la réunion ZOOM : cliquez ici 

Je propose de présenter l’arrangement dans le sens large du terme, c’est-à-dire de détailler tous ses aspects à travers le temps, à travers ses arrangeurs et ses différentes formes. Ce temps d’échange est abordable à tout le monde, musiciens, étudiants ou mélomanes.

Raphaël Minfray
Musicien, trompettiste, bugliste, compositeur, arrangeur, pédagogue jazz

Concertiste intermittent depuis plus de 30 ans, directeur artistique de nombreux big band, titulaire en conservatoire (Bourg en bresse/Montrevel et Vaulx en Velin)

Elève de Paolo Fresu, Enrico Rava, Pierre Drevet et Robert Pichaureau

A joué avec : Laurent Cugny, Manu Codjia, Furio di Castri, Paolo Fresu, Marco Tamburini, Claudio Fasoli, Ryan Kilgore (sax Stéwie Wonder), James Copley (électro de luxe), Nina Attal, Martial Solal, Pierre bertrand (PJBB), China Moses, Eric Truffaz, Amanda Zamolo (Morcheeba), Joël Allouche, Jean Gobinet,  Théodosii Spassov (musicien international UNESCO), Eric Vloiemans, Pierre Lafrenay, Collaboration électro : Shazz, D. Masure, ordoeuvre……

Leader du groupe Mink (jazz et chanson) avec Sabine Kouli

Trompettiste d’Abigoba (Nu jazz)

Image

VEN 15/01 - 15h-17h : Conférence « Le Blues, le Jazz, le Blues dans le Jazz »

Laurent Cokelaere

Rejoindre la réunion ZOOM : cliquez ici 

Cette conférence sera juste ma vision, mon point de vue sur ce qui fut pour moi une révolution majeure dans l’histoire de la musique, l’invention du Blues, au début du XXème siècle dans le sud des Etats-Unis, et ce qui suivit, l’avènement du Jazz.

Je parlerai aussi du rapport entre Blues et Jazz dans le temps.

Le Blues naît au début du XXème siècle, provoqué par le choc de culture entre africains ex-esclaves, leur gamme pentatonique mineure, leur rythme ternaire en 12/8, et européens ou enfants d’européens qui sont ces nouveaux américains de 1900, leur gamme majeure septième, leur rythme binaire en 4/4 …

J’expliquerai les termes associés, « swing », « shuffle », « blue notes », « bend », « slide », « Chicago Blues », « Blues Boom », « Bluesy »

Le Jazz reste tout d’abord proche du Blues, puis s’en éloignera à partir de la fin des années 40 et l’arrivée du Be-Bop.

Puis ce Jazz deviendra pluriel, et s’inspirera alors de musiques ethniques, de Musique Classique, de Musique Contemporaine …

Ce qui n’empêchera pas le Blues actuel d’être lui aussi multiple et de flirter avec le Jazz ou les musiques ethniques …

Terminons par cette belle définition du Blues qu’a Jean-Jacques Milteau :

un noir descend une rue pendant qu’un blanc la monte, le noir n’a qu’une chaussure. Le blanc lui dit : « tu as perdu une chaussure ? » et le noir lui répond : « non, j’en ai trouvé une ! »

Image

MAR 19/01 - 15h-17h : Conférence « La présence scénique, un atout à développer ! »

Sandrine Musel

Rejoindre la réunion ZOOM : cliquez ici 

Auteur compositeur interprète, Sandrine Musel est aussi coach en communication. Animatrice d’événements en entreprise et dans la société civile, elle utilise le chant et le théâtre comme stimulants de l’émotion positive et de la cohésion.

Chanteuse de Soul, Gospel et Blues depuis 25 ans, elle a contribué à de nombreux projets et groupes musicaux. Le chant est pour elle un immense moyen d’expression humaine. Partant du principe que tout le monde peut chanter, mais que beaucoup l’ignorent, elle a créé, après les attentats de Charly Hebdo, les Chœurs Soul’idaires. Des chorales éphémères destinées à renforcer le lien fraternel. Ces chœurs, qui en sont à leur 12ème édition, s’organisent le temps un week-end de répétition et d’un spectacle avec des musiciens professionnels. Ils sont ouverts à tous : débutants absolus ou chanteurs, personnes valides ou non, jeunes et moins jeunes. Ils ont avant tout pour objectif de créer et renforcer les liens humains, de stimuler l’énergie positive, de faire oublier les stéréotypes, les barrières sociales, culturelles, les croyances sur soi-même et sur les autres.

25 ans d’expérience scénique lui ont permis de décortiquer les éléments qui construisent une présence marquante sur scène.

Elle propose aujourd’hui de mettre à profit le temps d’arrêt des spectacles qui nous est imposé pour améliorer nos savoir-faire, notamment en matière de présence scénique.

https://laconsultanteenervante.com/

Image

VEN 22/01 - 15h-17h : Conférence « de l’histoire et de l'influence des progrès technologiques sur la création musicale, du phonographe au streaming d’aujourd’hui »

Pierrejean Gaucher

Rejoindre la réunion ZOOM : cliquez ici 

Il est étonnant de constater à quel point, les progrès de l’enregistrement (captation comme support) ont amené les musiciens à faire évoluer la façon de penser et jouer leur musique. Autant la durée réduite des premiers rouleaux et 78t privilégiaient les morceaux (ou versions) rapides, autant l’arrivée du 33t a donné plus de latitude aux longues plages s’étalant parfois sur des faces entières (sans parler du CD qui abolit ces 2 faces). Et que dire de la révolution numérique qui a bouleversé le rapport au temps (et au jeu live), notamment par la pratique intensive du montage ? Enfin en bout de chaine l’auditeur, qui en ayant un accès instantané à toutes les musiques du monde sur son smartphone, n’écoute plus la musique de la même façon qu’avant.

Image