Jazzra Recherche de groupe Espace membres
Menu

Campus Jazz 2020

Présentation

Alors que le prochain Forum 2021 se profile déjà, cette année est l’occasion d’organiser la 3e édition du Campus Jazz qui se tiendra du 12 au 14 novembre dans les écoles, universités et conservatoires partenaires. En effet, compte-tenu du risque trop important d’occuper un centre d’accueil avec hébergement mutualisé comme initialement prévu, nous travaillons actuellement à répartir les intervenants dans les structures partenaires, dont certains contenus pourront être accessibles à tous en vidéo-conférence.

Pour cette 3ème édition, les 4 grandes thématiques qui ont été définies en concertation avec les structures partenaires du Campus Jazz seront cependant conservées :

  • La musique en grande formation
  • La structuration professionnelle
  • La parité femmes/ hommes
  • La pratique artistique (international)

Bienvenue aux étudiants, accompagnateurs et adhérents qui feront de ce Campus Jazz LE rendez-vous des jeunes artistes musiciens et étudiants en gestion culturelle de ce 4° trimestre 2020 en Auvergne-Rhône-Alpes !

logo_jazzra

Rencontres

SALLE ZOOM 1

VEN 13/11 - 10h-13h : Masterclass chant

Yasmina Kachouche - Artiste

Yasmina Kachouche est musicienne enseignante à Jazz Action valence depuis 1990. Spécialiste de la technique vocale jazz et musique actuelle, elle développe depuis Plus de vingt ans maintenant un travail sur le soma (corps), en se basant sur des techniques variées : la méthode Alexander, Feldenkrais…

Chanteuse professionnelle depuis 40 ans, dans des formations allant du duo au sextet, (a travaillé avec Gérard Maimone, Eric Moulin, Pascal Berne, Jean luc Cappozzo,Gilles Trial, emmanuel Valogne, Gilbert Dojat, Michel Chiochini, Patrice Foudon…)  elle a créé l’année dernière un solo autour de l’univers de brigitte fontaine (loop, guitare, percussions et voix).

Elle joue avec un guitariste bassiste chilien, Claudio Clavija sur un répertoires de reprises  (reprisées) et de compositions originales (univers électro grunchy jazz).

Elle prépare un spectacle autour de la poésie féminine algérienne…

Elle est titulaire d’un DE de professeur de musique avec une spécificité chant jazz; d’un DU en éducation somatique d’un deug d’anglais.

Quelques phrases sur la Masterclass : vision globale du geste vocale  » comment ça marche » physiologiquement, explorations guidées ( écoute perception, application), mise en pratique de recettes vocales sur un standard connu « Afro blue », Pas besoin d’être chanteur/euse pour participer à cette masterclass, simplement venez avec de l’envie et de la curiosité  » on ne naît pas tous rossignol mais nous avons tous de quoi faire vibrer le son…

Image

VEN 13/11 - 14h-15h30 : Retour d'expérience et échanges sur la création d'un lieu de diffusion

Claire Rouet - la baie des singes

Grange du vieux Cournon-d’Auvergne aménagée en salle depuis 1997 avec 230 places assises, une scène et un comptoir, la Baie des Singes est avant tout un lieu alternatif, entre le bar associatif, la salle de spectacle et le lieu d’échange sur des thèmes culturo-socio-économiques. Connue et reconnue pour être une salle de spectacles pluri-INdisciplinaire, la Baie regroupe une belle équipe de bénévoles actifs, et garde les bras ouverts pour toute nouvelle recrue qui a des idées et du temps !

La Baie des Singes est aussi disponible à la location, pour vos événements professionnels (réunions, formations, repas…) et personnels (anniversaire, fêtes en tous genres…).

SAM 14/11 - 10h-12h ET 14h-16h : Masterclass Soundpainting

Benjamin Nid - Artiste

Saxophoniste et artiste numérique, il débute la composition en temps réel en 2007 et forme le SPANG! ensemble hybride formé d’acteurs, danseurs et musiciens avec lequel il jouera une  cinquantaine de performances.

Il reçoit une formation intensive chez Walter Thompson, initiateur du langage Soundpainting, et devient une référence dans le domaine de la composition en direct.

Il est influencé par le système de composition par panneau « Cobra » de John Zorn, tout comme le « percuso con Segnas » de l’argentin Santiago Vasquèz  avec lequel il étudie à Bruxelles, ou encore la conduction de Butch Morris.

En résidence à l’Opéra de Lyon avec son nouvel ensemble l’Attracteur Etrange, il développe un langage sur mesure capable de s’adapter aux musiques libres, jazz, électronique, rock, avec la volonté de s’affranchir des barrières esthétiques.

Il a dirigé les ensembles Paint Atonik, SP Reykjavik (Is), No Head on My Shoulders (At), SP Rio (Br), SP Belo Horizonte (Br.) et enseigne au CFMI & CEFEDEM Lyon, CND Lyon, SEAD (At), Iceland Academy of Arts (Is.), Trinity Laban College of Dance and Music (UK), Haute Ecole de Musique de Genève (Ch), Casa Obscura (Ca.).

« Le Soundpainting est à la fois un codage alternatif à la partition et un moyen d’aborder l’improvisation de manière surprenante aussi bien que sécurisante, en accueillant les contributions de chaque participant. Ce dispositif s’adapte ainsi au groupe et permet de construire à partir des forces en présence, en incluant la voix, l’instrument , l’objet mais aussi le corps ou la production visuelle. «

Image

SALLE ZOOM 2

VEN 13/11 - 9h-10h30 : Jouer dans un groupe, les enjeux de l'aventure humaine

Rémi Gaudillat - Artiste

Faire jouer ensemble de très bons musiciens est-il suffisant pour créer un très bon groupe ? Si le discours musical et la virtuosité technique individuels sont souvent des critères privilégiés, cela ne suffit pas forcément pour qu’un groupe prenne forme, se développe et que chaque membre s’y épanouisse. Comment être à la fois en accord avec sa personnalité, son caractère et trouver sa place au sein de l’ensemble ? Monter et diriger son propre orchestre, être « sideman », participer à un collectif : de multiples façons de faire entendre sa voix que l’on questionnera lors de cette rencontre, en partageant les réflexions et les expériences.

Image

VEN 13/11 - 10h30-12h : Comment penser la diffusion autrement

Laure-Meriem Rouvier - Kingtao Prod

En cette année très spéciale, la question de la diffusion se pose encore plus, tant du côté des diffuseurs, tant du côté des chargé.es de diffusion. Que pourrait-on inventer ensemble afin que chacun puisse trouver sa place dans le maillage territorial? Quels sont les précurseurs du futur? Comment imaginer une autre manière de construire le lien public – artiste- territoire?

Cet atelier sera interactif, les participants devront être actifs dans la démarche.

Image

VEN 13/11 - 14h-15h30 : Stratégie de communication

Astrid Baïlo - 17A7

17A7 est une histoire de passions : les musiques de jazz(s), soul, latines, africaines et la curiosité de l’être humain et ses différentes cultures.

Imprégnée du monde de musique et de la danse depuis son plus jeune âge, sa fondatrice Astrid Bailo, a souhaité mettre au service des autres, ses compétences transversales acquises au cours de ses expériences.

Établir un BILAN DE VOTRE COMMUNICATION afin de pouvoir vous CONSEILLER dans les actions à mener pour BOOSTER votre image et vos actions

CONTENU WEB : charte graphique, ligne éditoriale, création-rédaction

RÉSEAUX SOCIAUX : mise en place des réseaux et outils pertinents, gestion et développement de votre communauté, création de postes, de vidéos, d’interviews

STRATÉGIE DE COMMUNICATION : Pour que votre projet artistique soit sur le devant de la scène, venez découvrir les étapes incontournables qui vous aideront à communiquer de façon pertinente et à produire des contenus adéquats pour toucher vos cible.

Image

SAM 14/11 - 14h-17h : Masterclass rythmes africains

Musiciens de Supergombo : Etienne Kermarc et Wendlavim Zabsonre

Les intervenants proposeront de travailler sur 2 types rythmiques africaines emblématiques, par l’approche de la percussion et l’oralité et traditionnelle dans un premier temps. Ensuite ils proposeront de voir comment s’approprier et métisser ces rythmiques, dans d’autres contextes musicaux. Le travail se fera autour des titres du groupe Supergombo, basés sur ces mêmes rythmes.

Wendlavim Zabsonré – Batterie

Né dans une famille passionnée de musique, Wendlavim Zabsonré, plus connu sous le nom de Vim a commencé la percussion, la guitare et le chant dès son plus jeune âge. A 4 ans, il découvre le jazz avec Pierre Vaiana et Pierre Dayraud. C’est à travers cette rencontre qu’il saisit l’importance de la musique traditionnelle. Batteur confirmé, il transpose désormais les rythmiques et percussions de la musique traditionnelle burkinabè sur ses instruments et les mêle habilement à d’autres codes et esthétiques. Reconnu dans son pays, Wendlavim Zabsonré a travaillé avec de nombreux artistes burkinabè (Bil Aka Kora, Tim Winsey, Zêdess, Victor Demé…) et commence à se faire une place sur le plan international en collaborant avec de nombreux artistes tels que tels Etienne M’Bappé, Ray Lema, Francis Lassus, Tuur Florizoone, orizoone, Ali Keita, Fabrizio Cassiol, Stéphane Galland, Eric Capone. C’est par goût avéré pour la création qu’il fonde en 1997 avec son frère et deux cousins le groupe Kalyanga. Cette formation est la concrétisation de tout le travail de valorisation de la musique burkinabè et un bel exemple de croisement de musiques traditionnelles et amplifiées. Il collabore sur les projets : Mixtuur, Accoustic AFrica, Rythmites, Mina Agossi, Brasical, Orchestre National du Burkina Faso, Yeleen…

 

Etienne KERMARC – Basse

Etienne Kermarc a étudié au conservatoire de Chambéry, où il obtient le DEM de Jazz avec félicitations du jury, et le DE au Cefedem Rhône-Alpes. Apres avoir enseigné plusieurs années, notamment aux conservatoires de Grenoble et de St Etienne, il se consacre aujourd’hui à sa carrière artistique. Influencé dès le plus jeune âge par la musique africaine (Fela Kuti, Ernsesto Djédjé, Sonny Okossun…), il a l’occasion de pratiquer la musique Burkinabée aux cotés de Bebey Prince Bissongo qu’il accompagne pendant 5 ans sur des tournées qui les emmèneront au Burkina Faso, en Algérie, au Maroc, en Hollande et en Espagne. En 2013 il fonde Supergombo, groupe de compositions originales dont les principales influences sont la Musique Africaine (Cote d’Ivoire, Mali, Cameroun …), le Funk et le Jazz. Celui-ci a sorti deux albums en 2015 et 2017 et tourne régulièrement en Europe, mais aussi en Inde et au Burkina-Faso en 2019. En parallèle de ses projets, on le retrouve en tant que « side man » dans d’autres styles variés : le jazz avec Lilananda Jazz 5tet aux cotés de Pierre Drevet, mais aussi dans le Big band « Bigre ».

 

Image

SALLE ZOOM 3

VEN 13/11 - 9h-10h30 : Organisation d'un festival : enjeux et objectifs

Guillaume Briland - Jazz à Brides

Depuis 2013, le festival Ça Jazz à Brides qui a lieu en début d’été, programme scène locale et artistes de renommée, pour un public diversifié : l’occasion de provoquer la rencontre entre des artistes issus d’univers différents et des spectateurs initiés ou néophytes.

Comment à travers une programmation qui se veut éclectique, répondre aux attentes de tous, public, partenaires et mécènes, artistes, dans un cadre budgétaire et règlementaire donné, tout en préservant une cohérence avec la politique culturelle du territoire, et en gardant comme fil rouge le plaisir de tous ?

Image

VEN 13/11 - 10h45-12h15 ET 14h-15h30 : Gestion administrative, fiscale et sociale

Virginie Dumas - GESpectacle

Chargée d’administration d’entreprises culturelles depuis 2013.
A travaillé pour Théâtre(s) en Savoie, MJC O TOTEM de Rillieux-la-Pape et Grand Bureau.
En poste chez Groupement d’Employeurs Spectacle (Gespectacle) depuis février 2018.

Image

VEN 13/11 - 16h-17h30 : Présentation des réseaux musique en région Auvergne-Rhône-Alpes

Par les coordinatrices.teurs des réseaux Grand Bureau / CMTRA / AMTA / JAZZ(s)RA

Image

SAM 14/11 - 10h-12h : Présentation de l'étude "la représentation femmes/hommes dans le jazz" + Présentation des grands ensembles français

Aude Chandoné - Grands Formats

Après une formation littéraire Hypokhâgne / Khâgne et diplômée du Master 2 Projets Culturels dans l’Espace Public de l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne, Aude Chandoné débute son parcours professionnel au sein de l’association Les Concerts de Poche qui emmène les grands concertistes de la musique classique jouer dans les zones rurales et les quartiers des grandes agglomérations et s’attache à créer des liens forts avec les populations. Elle s’y occupe d’un projet d’opéra itinérant impliquant les habitants avant de devenir responsable du pôle de l’action culturelle et du développement territorial. Elle rejoint en 2016 l’aventure de la fédération Grands Formats en tant que déléguée générale et s’investit ainsi aux côtés des musiciens pour défendre et mieux faire connaitre les grands ensembles de jazz et de musiques improvisées et les problématiques des artistes.

Les grands ensembles de jazz et de musiques improvisées sont des outils de création uniques, porteurs d’une histoire et d’un héritage artistique précieux, qui connaît aujourd’hui de nombreux développements riches et variés. Ils constituent des lieux de vie où se confrontent les idées et où se transmettent les savoirs. Ils portent dans leur rapport à l’art et au monde, la prise de risque et l’imagination. Créée par un groupe de chefs d’orchestre, la fédération Grands Formats s’est donnée pour mission de réunir les artistes qui s’engagent dans ces projets hors-normes pour défendre et mieux faire connaître leur musique. Parmi ses actions, elle réalise et publie régulièrement des études sur le fonctionnement des grands ensembles qui permet de rendre compte de leur vivacité mais aussi des problématiques auxquelles ils sont confrontés : diffusion, rémunération, soutiens financiers, partenaires… Ces études permettent plus largement de comprendre les principales évolutions du secteur et d’alerter sur les conditions de travail des artistes. Grands Formats présentera à l’occasion du Campus sa dernière étude sur les grands ensembles réalisée en 2019.

Image

SAM 14/11 - 14h-16h : La musique en grande formation, la musique en collectif

Pierre Baldy Moulinier - Artiste enseignant

Très vite, dès que le jazz est apparu, les musiciens ont ressenti le besoin de se réunir. Si, dans les débuts, le nombre de musiciens était relativement peu élevé, l’évolution vers une musique plus arrangée et plus orchestrée a permis de voir fleurir dans les années 20, un grand nombre de grandes formations de jazz et le format du big band allait bientôt s’imposer.

Quelque soit la taille et l’organisation en section ou non, les grands ensembles de jazz sont des lieux privilégiés d’émulation entre musiciens, de liberté et de créativité.

Ils sont autant des facilitateurs de rencontres que de véritables creusets de création pour les compositeurs et arrangeurs et leur empreinte dans l’histoire du jazz est gigantesque. Ces outils de création uniques, porteurs d’un héritage artistique précieux, constituent des lieux de vie où se confrontent les idées et où se transmettent les savoirs : ils sont les reflets de chaque génération.

Image

SALLE ZOOM 4

VEN 13/11 - 14H-15H30 : Quand le jazz flirte avec la pop

Pierre-Jean Gaucher - Artiste enseignant

Je t’aime moi non plus !

Ces deux univers musicaux pratiquent un rituel amoureux mêlé d’un dédain mutuel depuis un demi-siècle d’échanges. Certes, le jazz emprunte depuis toujours une part de son répertoire aux musiques populaires de son temps. En ce sens, lorsque Ella Fitzgerald reprend une chanson des Beatles, elle ne fait que prolonger une pratique bien ancrée.
Mais les jazzmen de la génération suivante ne se contentent plus de « jazzifier » les succès pop et cèdent aux délices de l’arrangement, mettant en œuvre leur savoir-faire en la matière, à l’instar d’Herbie Hancock ou de Bill Frisell. Quant aux jazzmen d’aujourd’hui, tels Robert Glasper ou Brad Mehldau, baignés dès l’enfance dans cette culture, ils se montrent friands des nouveaux standards que leur offrent des groupes comme Nirvana ou Radiohead. Au-delà du répertoire, c’est l’esprit même de la pop qui rejaillit sur la pratique des musiciens de jazz, qui usent désormais d’ingrédients typiques de ce matériau.

 

Image

VEN 13/11 - 18h-19h30 : Promotion presse/médias

Mathieu Girod - Radio Nova

Ce passionné de mélodies et d’histoire officie depuis plusieurs années en tant que journaliste et reporter à radio Nova Lyon où il présente et réalise #MidiDansLaGueuleDuMonde. Un reportage hebdomadaire en immersion avec un artiste ou un groupe de la planète. En parallèle, on peut retrouver sa plume sur le média de Quincy Jones « Qwest Tv » où il chronique de nombreux albums. Membre actif de cette sphère de la sono mondiale, il  collabore avec James Stewart au sein de l’association Talkin’ That Talk où ils programment des concerts à Lyon.

Image

Programmation

Equinox Trio

Les jeunes bourgeons lyonnais d’Equinox trio dévoilent un bouquet de compositions originales, aux couleurs chaleureuses et frivoles, aux rythmiques pétillantes et espiègles. Venez découvrir cette fleur nouvelle qui vient d’éclore dans le jardin luxuriant du jazz, dont le parfum est subtil et les couleurs pleines de promesses.

Lineup

Elodie Mam’s : piano et chant
Elie Goulemt : batterie
Nicolas Jacobee : contrebasse

Réseaux

https://www.youtube.com/channel/UC_xCe7D6cBD6O7VDbcd3Ftg https://www.instagram.com/elodiemamsofficiel/

+

Gaspard Baradel Quartet

Le Gaspard Baradel quartet est un groupe de jazz originaire de Clermont-Ferrand né de l’envie de construire et de partager une musique nouvelle, à travers les compositions originales du saxophoniste.
Le Gaspard Baradel Quartet aime raconter des histoires en musique, c’est une invitation au voyage en dehors du temps, le temps d’un concert. C’est aussi la recherche de la rupture et de l’imprévu à travers l’improvisation, omniprésente dans le jeu des quatre protagonistes.

Lineup

Gaspard Baradel : saxophone
Antoine Bacherot : piano
Cyril Billot : contrebasse
Josselin Hazard : batterie

Réseaux

https://www.youtube.com/channel/UCJYyVo0NPWRRS0iheupxWrg https://www.instagram.com/gaspard.baradel/

+

Juwa

Rythmes inspirés et énergie colorée, JUWA nous enveloppe d’un son hybride et original. Transcendant les genres, les quatre musicien.ne.s nous plongent dans l’effervescence et la pureté d’un rock-jazz passionné. Après avoir enflammé le Transbordeur, le Fil de Saint-Étienne et le 3ème Forum Jazz à Vienne, les lyonnais débutent 2020 avec la sortie de leur premier EP How to resist et une tournée de release

Lineup

Charlotte Gagnor : chant
Paul Antonioli : guitare
Martin Crucis : basse
Théo Sanlaville : batterie

Réseaux

https://www.youtube.com/channel/UC2jsNpDA7EV9wTDFP6wP0gQ https://open.spotify.com/artist/1Gv5lv7gW6YOXjRrj8UqeA?si=5hilk0GZR5aE8BM-Z8ZSPw https://www.instagram.com/juwaband/

+

Bibliothèque Média

Photos