Jazzra Recherche de groupe Espace membres
Menu

Périscope Magazine #2 : à la rencontre des clubs à contre-courant en Europe

Le Périscope sort deuxième numéro de Périscope Magazine,  revue papier qui parle de musique par le prisme des personnes et des projets qui composent nos scènes artistiques. Un travail d’orfèvre réalisé par Atelier Chambre Noire.

Ce deuxième numéro a été réalisé en partenariat avec le Petit faucheux et Budapest Music Center dans le cadre de leur projet Offbeat, et vous propose de découvrir des clubs qui ont décidé de faire de leur lieux des espaces de vie pour les artistes.

À cela s’ajoute des plaidoyers, qui apportent un regard éclairant sur des enjeux de société qui bousculent nos conceptions de la musique live : musique et intersectionnalité, sécurité autoritaire et spectacle vivant, musique digitale et patrimoine musical.


Same but different

Tout d’abord il y a l’envie de s’unir et de discuter : en 2021 le Périscope à Lyon, le Petit Faucheux à Tours et le Budapest Music Center à Budapest s’associent pour un projet de rencontres et d’échanges entre lieux de musique live en Europe. Animés par un sentiment de fraternité au cœur du paysage des scènes artistiques européennes, ces trois acteurs souhaitent ainsi formaliser une vision commune. Dans un contexte de mutation radicale du secteur musical, les clubs portent une responsabilité importante vis à vis des artistes et des publics : fédérer, promouvoir, dynamiser, accompagner, démocratiser et entretenir une relation de proximité avec ses communautés. Tant de missions qui relèvent parfois plus de l’artisanat que de la production à la chaine, qui plus est lorsqu’il s’agit de faire de la place aux musiques qui sortent des radars de l’industrie musicale : musiques improvisées, jazz, musiques expérimentales, électro-acoustiques, et toutes autres formes d’hybridation entre traditions, amplifications et compositions électroniques.

We are Offbeat

C’est donc sous le nom d’Offbeat que se sont unis ces trois lieux à l’initiative du projet soutenu par l’Union Européene, afin de forger un discours commun qui conviendrait néanmoins à une typologie d’acteurs différents : institutions, café-concerts, clubs, ou encore espaces de créations alternatifs au coeur de scènes artistiques et en connexion étroite avec l’international. Ce discours a pris la forme d’un manifeste qui tente souligne ce qui fait la singularité de ces lieux : des jauges à taille humaine, un quotidien rythmé par le travail de résidence, et de répétitions des artistes, une relation organique avec la vie de quartier, un discours artistique d’une grande liberté mais aussi et surtout un sentiment d’appartenance et d’attachement, revendiqué par les musicienne et musiciens.

Consultez la parution en ligne ici. Et pour recevoir une version papier, contactez periscope.communication@gmail.com !